Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
Projet53 Immobilier
133 Route de Maromme
76130 Mont-Saint-Aignan


06 70 06 31 01


Je faisais mes premiers pas dans une Agence Immobilière qui elle aussi était toute jeune avec un directeur qui avait fait ce choix courageux de quitter la fonction publique pour le petit monde enchanté de l'immobilier. J'avais envoyé sur la Place de Rouen plus de 100 cv, deux réponses pour un entretien. Je ne fus rappelé que par un seul. L'entretien d'embauche fut détendu et assez peu formel, nous avions plus parlé de tennis que d'immobilier. Je fus bel et bien embauché, je tenais mon premier emploi à 26 ans.

C'est peut-être pour cette raison qu'au bout quatre semaines de présence dans l'agence, la secrétaire m'interpela pour me préciser que mon rôle était de rentrer du mandat. Tout ce temps, je m'étais contenté de répondre au téléphone sur les annonces des maigres biens que nous passions en publicité dans la presse papier. Et pourtant j'avais l'impression non dissimulée d'être un vrai agent. 

J'effectuais des visites, certes peu nombreuses sur ce stock de biens de qualités moyennes et réduit à 4 ou 5. Les acquéreurs étaient très sympathiques avec le débutant timide que j'étais alors. Tellement timide que je n'osais jamais leur demander ce qu'ils pensaient du bien visité, vivant ainsi lâchement dans l'espoir d'une réponse positive à venir. Je devais avoir l'air un peu perdu, ils n'osaient jamais me contrarier en me donnant leur avis sur le bien, évitant ainsi de me bousculer. Il faut savoir qu'à mes débuts, je n'ai reçu aucune formation, pour la bonne et simple raison que personne n'avait le savoir dans l'Agence. Une formation sur le tas, une expression complètement désuète aujourd'hui.

Un confrère venait de rentrer une magnifique maison anglo-normande sans doute la plus belle du Jardin des Plantes à Rouen. Il nous permettait d'effectuer des visites dessus. Je sautais sur l'occasion  pour emmener en visite un couple de médecin d'ailleurs extrêmement sympathiques. Cette visite ne me permit pas d'être très bavard d'autant plus que c'était le confrère qui présenta la maison à mes clients. 

Mais quelle maison massive toute en silex. Une entrée splendide et très confortable tout en apparat avec sur la droite et la gauche de très grandes pièces de réception avec parquets croisés et moulures au plafond, un escalier monumentale en chêne avec des demi-paliers et sa moquette à motifs sous barres en laiton, un vrai décor de cinéma hollywoodien. Si le film " Boulevard du Crépuscule" de Billy Wilder vous dit quelque-chose, vous aurez tout compris.. J'étais écrasé par le bien, je me sentais presque incapable de vendre ce style de splendide demeure, j'étais dans un col hors catégorie comme on dit en cyclisme.

La visite dura longtemps même très longtemps, les questions nombreuses au vendeur. Je ne touchais plus le sol, imaginant déjà avoir à mon palmarès cette magnifique maison. Je trouvais mon confrère incroyablement cool et talentueux, je lui laissais donc tout faire. Pas une seule fois m'est venu à l'idée que lui aussi débutait et qu'il était novice dans le traitement acquéreur. Il était beau parleur pour moi c'était l'essentiel, pas de blancs, des blagues, un coté détaché et la classe, quel costume!. Un cliché d'Agent immobilier des années 1990.

Puis la visite se conclut, mes acheteurs me reconduisant à l'Agence dans leur belle voiture, ils parlèrent peu de la maison. Quand à moi, je restais muet, ne sachant que leur dire . Ils s'étaient arrêtés devant l'Agence afin que je puisse descendre. En les quittant je pris le courage de leur dire que j'espérais qu'ils me rappelleraient et les remerciais pour la visite. Un comble! J'en souris encore en y re-pensant aujourd'hui!

Ils n'ont pas acheté cette maison, deux jours plus tard elle fut vendu à son prix. Un bien rare au juste prix se vend toujours rapidement. Mais pour moi, qui dans le moment ignorais le marché, les prix, le secteur, la rareté m'avait échappé.

J'eus quand même dans le moment la sensation de ne pas avoir été très bon et pas du tout à la hauteur. J'avais en fait tout misé sur le confrère sans me positionner et faire mon métier. Mais le pire c'est que dans ce moment je pensais que nous n'étions nous les Agents immobiliers que des passeurs de clefs, et que notre métier consistait à faire des visites, le coté sympa quoi!

Un mois après cette visite, je croisais la cliente acheteuse qui se dirigea vers moi d'un pas ferme avec une expression sur le visage qui ne laissait pas planer de doute. Je sentais de l'agressivité qui m'était directement destinée. Elle me dit" Mon mari et moi vous en voulons beaucoup, vous nous avez fait perdre l'acquisition de cette maison qui nous convenait parfaitement. Vous auriez du faire votre métier de commercial, nous pensions que dans ces budgets forts élevés il y avait peu d'acquéreurs et que nous avions tout notre temps. Nous ne retrouverons surement pas une telle occasion. Mon mari vous maudit".

Je sortis fort abimé de cet échange. Je compris que le monde du commerce répond à ses propres lois et qu'un bon commercial commence par être un commercial formé, véritable professionnel du traitement d'objections. Je n'avais tout simplement pas compris que le non-engagement spontané de mes clients était évidemment lié à un ou des doutes liés à cette acquisition. Mon rôle aurait été de les conseiller et de répondre à leurs objections. Certains clients ont besoin d'être accompagnés dans a décision quand d'autres n'ont pas besoin d'aide

Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser