C’est une maison plus que chargée d’histoire qui est sur le marché. Il s’agit tout simplement de la demeure où ont séjourné Charles de Gaulle et sa famille alors que les Nazis envahissaient la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Située dans un quartier verdoyant et luxueux, très prisé des avocats, au nord-ouest de Londres, la demeure de l’ancien président de la République (1959-1969) a été mise en vente pour 15 millions de livres sterling (soit plus de 17 millions d’euros), selon le site immobilier américain Mansion Global. Une première depuis 50 ans (!), affirme Bargets Estate Agents, le réseau immobilier, en charge de la vente.

Deux ans après son légendaire appel du 18 juin 1940, «l’homme de Londres» s’est installé, jusqu’en 1944, année de la Libération de Paris, dans cette propriété du 18e siècle. Malgré quelques rénovations, «Frognal House» (du nom du quartier, NDLR) possède toujours son architecture d’époque. «(Elle) affiche un charme d’époque avec ses façades en briques brunes, ses fenêtres à guillotine, ses balcons et ses corniches en fonte», détaille l’annonce immobilière. Sans compter les cheminées en marbre, des boiseries ou encore une chapelle.

Nichée dans une zone protégée de Hampstead, Frognal House a ensuite été acquise par les Sœurs de Sainte-Dorothée, qui ont hébergé des étudiants internationaux pendant leurs études à Londres. L’ancien couvent de plus de 1220 m² qui a été agrandi au fil du temps et dispose d’un terrain de près de 2630 m², «a le potentiel d’être réaménagé en une vaste maison familiale privée», selon Bargets Estate Agents. Pour l’anecdote, la femme du général, Yvonne de Gaulle, y aurait élevé des poules dans le jardin pour que sa plus jeune fille, Anne, puisse avoir des œufs frais.