Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
Projet53 Immobilier
133 Route de Maromme
76130 Mont-Saint-Aignan


06 70 06 31 01


Près de 28%! C’est la hausse de la taxe foncière en 10 ans (2010-2020), soit +2,8% par an, selon une étude de l’Union nationale des propriétaires immobilières (UNPI). C’est trois fois plus que l’inflation (+8,9%) et l’augmentation des loyers (+9,7%). Les 32 millions de contribuables, qui ont déboursé quelque 35 milliards d’euros en 2020 pour la taxe foncière, (contre 23 milliards d’euros en 2010), pourront se consoler avec le fait que cette envolée est moins sévère qu’entre 2009-2019 (+31%) et 2008-2018 (environ +35%). Pas sûr toutefois que cela suffise pour aider les Français à digérer cette facture plus que salée.

Par ailleurs, entre 2015 et 2020, l’impôt local a flambé de plus de 11%, soit plus de 2% par an. Les collectivités ont donc eu un tout petit peu moins la main lourde ces dernières années. Mais c’est vraiment l’épaisseur du trait. La cause de cette frénésie? Il y en a deux. La revalorisation des bases locatives décidées - jusqu’en 2018 - par le Parlement chaque année avec la loi de finances et les hausses de taux décidées par les collectivités locales (villes et départements).

Parmi les 50 plus grandes villes, ce sont Nantes (+38%) et Villeurbanne (+37%) qui ont eu le plus la main lourde ces 10 dernières années, selon l’UNPI. Mais, sur la seule année 2020, c’est Angers qui détient le record avec une hausse de son taux de plus de 56%! La cote grimpante de cette ville estudiantine qui plaît aussi aux familles mais aussi aux investisseurs n’y est sans doute pas étrangère. Conséquence: les prix de l’immobilier ont flambé. Ces deux dernières, ils ont grimpé de plus de 28%. Pour les acquéreurs, c’est la double peine.

Pour l’année 2021, il semble que les collectivités territoriales se soient montrées beaucoup moins gourmandes. La palme de la plus forte hausse revient à Orléans - une autre ville qui monte grâce à sa proximité avec Paris - avec une augmentation de «seulement» 9% de la taxe foncière. La plupart des 50 plus grandes villes scrutées par l’UNPI appliquent cette modération en 2021: la taxe foncière ne progresse que de 1% en moyenne du fait d’une revalorisation des bases locatives quasi nulle (+0,2%).

Mais les élus locaux se sont rattrapés en augmentant les taxes annexes, déplore l’UNPI: ordures ménagères, inondations entre autres. Preuve que la suppression de la taxe d’habitation n’a pas eu que des effets bénéfiques - plusieurs centaines d’euros d’économies par an - pour les propriétaires, surtout pour ceux qui ont mis en location leur logement. «De plus en plus de communes reportent la suppression de la taxe d’habitation sur la taxe sur les ordures ménagères ou sur les inondations qu’elles augmentent, déplore Pierre Hautus, directeur général de l’UNPI qui réclame un «encadrement de la taxe foncière»Rendez-vous l’année prochaine et surtout en 2023 où l’on verra les premiers effets de la suppression totale de la taxe d’habitation et le surcoût de taxe lié à la rénovation énergétique qui va faire grimper les prix des biens immobiliers».


Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser